http://www.les-gueux.org

Sommaire du N° 2 mars/avril 1997 "Inégalité, précarité, misère"

Insertion humanum est

Ayant eu accès au journal Les gueux par des amis de l'association SOS chômeurs objectif partage de Romans-sur-Isère, je voudrais parler d'un sujet qui me tient à cœur : l'insertion,… surtout de ses effets pervers d'ailleurs.

Il faut savoir qu'au niveau de l'entreprise type normale, il vaut souvent mieux sortir de prison que des systèmes dits d' insertion , ceux-ci ayant une image tellement négative (réservés aux incapables chroniques, handicapés sociaux…) qu'ils me semblent plus efficaces pour atteindre les grands fonds que les hautes sphères ! Qu'à cela ne tienne. C'est justement sur les gens qui sont au fond que ces parasites grattent leurs monstrueuses subventions.

En effet, une personne qui s'en sortirait sans eux remettrait en cause leur légitimité, mais à ce niveau de fric, l'individu n'est rien.

De plus, le pouvoir politique compte bien récupérer sa mise convertie en voies supplémentaires sous le pieux prétexte d'avoir fait preuve de charité chrétienne .

Que dire de plus , sinon que j'ai réellement envie de vomir lorsque l'on me dit que les chômeurs coûtent cher, que les immigrés sont la cause de nos ennuis ou qu'il faut créer un nouvel impôt pour cette nouvelle race de parasites qui fait des plans de carrière sur la misère d'êtres humains qui n'ont, par les bonnes grâces des insérateurs, plus le temps de se retourner ou ne serait-ce que de jouir de leur libre arbitre !

Je sais, tout cela est peut-être un peu brouillon, peut-être parce que moi aussi je subis les prétentions sans bornes de ce que l'on appelle prudemment la mafia de l'insertion .

J'espère par ce texte rompre la loi du silence qui légitimait le mot cher en matière de non-emploi !

Chistophe CHAPOULIER