http://www.les-gueux.org

sommaire du numéro Retraite... la résistible dégradation

On fera ce qu'on pourra !

Je m'appelle Monique, j'ai quarante-cinq ans, je suis mariée, j'ai trois enfants. De base j'ai une formation d'auxiliaire puéricultrice, que j'ai exercée pendant huit ans à l'hôpital en pédiatrie. En 1980 je me suis arrêtée pour m'occuper de mes trois enfants et depuis un an j'ai repris, en contrat emploi solidarité, un emploi d'auxiliaire de vie dans une maison de retraite.

Aujourd'hui, est-ce que tu te préoccupes de ta retraite ?
Pas essentiellement, je n'ai pas trop le temps de m'en occuper, je reprends le boulot à peu près à l'âge où les gens commencent à penser à leur retraite et de toute façon, je n'ai pas travaillé assez longtemps pour avoir une retraite conséquente donc ma retraite j'aurais droit au minimum et encore si je travaille pendant une quinzaine d'années.

Tu as déjà fait le calcul des points de ta retraite ?
Non pas du tout, je ne sais même pas comment ça marche.

Tu connais l'âge auquel tu pourras t'arrêter de travailler ?
Il faudrait que je travaille au minimum au moins quinze ans pour avoir droit à une demi-retraite.

Qu'est-ce que tu comptes faire par rapport à ça ?
Maintenant mes enfants sont grands donc j'ai envie de retravailler un peu, suivant ce que je trouve, rester dans le social parce que j'ai fait que ça. Travailler le plus longtemps possible tant que ma santé le permet pour pouvoir accumuler le plus de points possibles pour ma retraite.

Tu comptes sur d'autre revenu ?
Il y aura la retraite de mon mari sinon un minimum vieillesse si ça existe encore. Je ne sais pas encore combien de temps ça va exister…

Justement comment te situes-tu par rapport au débat en cours opposant le système de retraite par capitalisation à celui par répartition ?
La capitalisation ça va agrandir le fossé qu'il y a entre les riches et les pauvres. Il y aura ceux qui pourront capitaliser et qui auront une retraite convenable et puis les autres qui rameront, mais bon on ramera à la retraite comme on a ramé toute sa vie. La répartition, dans la mesure ou en 2010 il n'y aura que dix actifs pour sept retraités ça ne pourra pas suffire, il faudra trouver d'autres moyens pour que tout le monde puisse vivre décemment à la retraite. Mais bon lesquels, à moins qu'ils fassent un cumul des deux, qu'ils fassent un système par répartition et par capitalisation.

Tu en attends quoi de ta retraite ? Ce sera l'occasion de faire quoi ?
De toute façon on fera ce qu'on pourra, on aura toujours la barrière du fric comme on a eu toute la vie. Actuellement je n'ai pas de grands projets du style " à la retraite je ferai ceci ou cela ". J'y pense mais disons que ce n'est pas concret. Bien que mon mari parte à la retraite dans trois ans donc on commence quand même à y penser un peu.

Entretien avec Monique
Propos recueillis
par Laurent Baratier